En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Autour des écritures

Autour des écritures

Par Communication Lycée, publié le vendredi 12 décembre 2014 10:41 - Mis à jour le mardi 30 mai 2017 16:14

Il s'agit d'un événement créé au printemps pour stimuler l'ensemble des élèves dans un rapport à l'écriture, aux écritures. C'est pourquoi se sont succédés, depuis plusieurs années maintenant, des intervenants dans des domaines aussi variés que l'édition, le cinéma, le théâtre, la photographie. Les élèves sont à cette occasion et dans le cadre de leurs cours, invités à rencontrer des spécialistes. Une manière de montrer que l'écriture, élément primordial de la création dépasse largement le seul domaine littéraire.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________

" L'Ile des esclaves " de Marivaux - Théâtre de l'Imprévu - mai 2017

Les élèves de 1Pro TMA, 2G, 2H, 1ESw, 1ESx et 1Sz ont participé a la représentation théâtrale de l'Ile des esclaves de Marivaux mise en scène par la compagnie "Théâtre de l'imprévu".  Les élèves ont ensuite échangé avec la troupe autour de la pièce et jeu scénique.

L'histoire : Iphicrate et son valet Arlequin ayant fait naufrage, débarquent sur une île fondée par des esclaves révoltés. Dans cette île, les maîtres deviennent des valets et les valets des maîtres. Ainsi, Iphicrate et son laquais Arlequin, Euphrosine et sa soubrette Cléanthis échangent leur condition, leurs vêtements et aussi leurs noms.

>>> Plus d'info

 
 

 

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________

Les élèves de 3ème PEP slament - Rencontre avec la troupe "Slam Poetry" (avril 2017)

Après avoir été initiés à l'art du slam par la compagnie nantaise Slam Poetry, les élèves de Troisième Préparatoire à l'Enseignement Professionnel ont lu chacun à leur tour leur propre texte sous une pluie d'applaudissements. Plusieurs contraintes étaient imposées, ils étaient libres pour la thématique mais il fallait ensuite composer un texte dans un axe comique, engagé, personnel et classique. Un exercice très enrichissant...

 

 

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________

Rencontre avec Emmanuelle Pagano, écrivaine (mars 2015)

ETUDES

Après un DEUG en arts plastiques, une licence et une maîtrise d'études cinématographiques et audio-visuelles, Emmanuelle Pagano obtient un DEA en Histoire et Civilisation, option histoire du cinéma. Elle entreprend ensuite la rédaction d'une thèse - inachevée - sur le cinéma dit « cicatriciel ». En 1997, elle obtient une agrégation d'arts plastiques et devient professeur, jusqu'en 2012.

L'ECRITURE

Elle publie son premier livre, Pour être chez moi, en 2002, sous le pseudonyme d'Emma Schaak, puis Pas devant les gens, en 2004, sous le nom d'Emmanuelle Pagano. Mais elle est cependant révélée en 2005 avec Le Tiroir à cheveux, publié chez P.O.L..

Elle publie par la suite deux autres romans : Les Adolescents troglodytes et Les Mains gamines. En 2008, la Librairie Olympique propose une édition limitée d'une nouvelle (tirée à 250 exemplaires) : Le Guide automatique.

En 2010, elle publie une œuvre présentée comme autofictive et qui met en scène une relation épistolaire entre deux écrivains : L'Absence d'oiseaux d'eau. L'année suivante paraît La Décommande, court texte.

En avril 2012, elle publie Un renard à mains nues, un recueil de nouvelles.

Emmanuelle Pagano est un des auteurs/adhérents de la Maison des écrivains et de la littérature à Paris.

Son œuvre est traduite dans plusieurs langues dont l'allemand, l'italien, l'espagnol et le hongrois.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________

SPECTACLE ECHO DE LA COMPAGNIE ALAMBIC'THEATRE (mars 2015)

"Echo" est une plongée dans le monde des fans et de leurs idoles.

"Echo" nous interroge sur la construction de notre propre identité, notre rapport à l'admiration, à la croyance, à l'amour.

En confrontant mythes et réalités, "Echo" nous aide à réfléchir sur la construction intime de l'individu, sur l'affirmation de soi dans une société contemporaine mêlée de pop culture.

« Grâce à une collecte de témoignages de fans, de textes sociologiques et de fragments littéraires, Echo est un spectacle-enquête qui lève le voile sur nos admirations fondatrices, le culte de ces idoles contemporaines qui nous fascinent. » Ouest- France - mai 2014

____________________________________________________________________________________________________________________________________

Rencontre avec Antony Poiraudeau, (avril 2014)

PROJET EL POCERO : dans une ville fantôme de la crise espagnole (avril 2014)

Nous avons eu la chance d'accueillir dans notre établissment Anthony Poiraudeau, écrivain, auteur du livre " Projet El Pocero ". Dans un première partie il a échangé avec les élèves autour de thèmes différents : les notions d'espaces, échanges, idées de progrès, l'Europe, la crise, l'art, la littérature et dans l'après-midi, les élèves d'arts plastiques ont pu lui présenter leurs différents projets lors d'un atelier d'écriture. Une rencontre très enrichissante...

LE LIVRE - Projet El Pocero - Dans une ville fantôme de la crise espagnole

El Quiñon a été construit en quelques années sur le territoire de la commune de Seseña, à environ trente-cinq kilomètres au sud de Madrid. Cet énorme ensemble d'immeubles exhibe l'évidence de son éxécution rapide. Tout est également neuf. C'est la combinaison du lourd gigantisme et de la brièveté de sa réalisation qui stupéfie le plus et qui donne consistance à l'image mentale d'un furieux déferlement de béton, d'un raz-de-marée maçonné venant recouvrir le monde, inondant de plateformes, d'immeubles et de routes toute la surface des paysages.

El Quiñon, ville nouvelle construite pour accueillir de milliers d'habitants, est aujourd'hui quasiment déserte. Personne ou presque n'est venu occuper ce rêve de bâtisseur mégalomane, symbole parfait de la folie édificatrice qui s'empara de l'Espagne au début des années 2000.

Anthony Poiraudeau livre le récit brillant de sa déambulation dans une cité fantôme, et une spectaculaire illustration du désastre que l'on nomma un temps "miracle économique espagnol".

____________________________________________________________________________________________________________________________________

Rencontre avec Judith Josso, vidéaste (avril 2014)

Ce documentaire "Broadway" retrace le parcours de l'arrière grand-mère de Judith Josso, réalisatrice plasticenne : Rosa Schäfer, allemande venue vivre en France avec son mari français pendant la seconde guerre mondiale. Au départ le film devait s'appeler "Convoi N°8" puis s'est appelé "Broadway". C'est un documentaire qui sort de l'ordinaire car Judith Josso fait avant tout un travail de plasticienne, plus que d'historienne. Elle utilise tout ce qu'elle a à sa disposition, tout ce qu'elle a acquis lors de ses études aux Beaux Arts : la plastique, son travail sur la mémoire et les effets split screen (effet consistant à diviser l'écran en plusieurs parties ; chacune de ces parties présentant des images différentes) venant apporter une touche artistique. Dans ce documentaire, elle a fairt le choix du "One Shot"  : on allume la caméra quand on arrive sur les lieux et on ne l'éteint que quand on part. Il n'y avait qu'une seule caméra pour le tournage du film à très petits moyens. Un grand merci à Judith Josso pour sa présence et son intervention auprès des élèves.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Jérémy ROBIN, jeune poète vendéen (mars 2014)

Jérémy Robin est Vendéen d'origine. Après des études de commerce et l'obtention d'un BTS, il a exercé le métier de commercial. Puis il a lâché ce job pour faire des petits boulots saisonniers et un voyage en Croatie. Mais Jérémy a eu envie de revenir à ses premières amours : le livre, l'écriture et la poésie.

« L'envie d'écrire, je l'ai toujours eu, confie-t-il. J'ai écrit des poésies, des nouvelles. Puis, j'ai eu besoin de m'évader, alors j'ai beaucoup voyagé. À mon retour, j'ai repris une licence de gestion tout en exerçant le métier de surveillant dans un lycée. La passion du livre me hantait toujours. J'ai écrit mon premier livre en 2011, puis j'ai lancé un concours de poésies sur internet qui a été bien suivi (une grosse participation en France et même à l'étranger). J'ai eu le déclic, je voulais en éditer, c'était certain. »

En tant qu'auto-entrepreneur, Jérémy décide de créer sa propre maison d'édition. Il se spécialise dans le tirage limité et les travaux d'artistes originaux. « Je veux rester honnête avec ce que je fais. Je ne veux pas seulement vendre un livre, je souhaite vendre et défendre une idée », indique-t-il. Ouest-France - mars 2014

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________

Pièces jointes
Aucune pièce jointe